le grand fusil

Publié le par le meusien


A l'approche des combats de la Libération, un médecin hospitalier d'une ville du Sud-Ouest (Philippe Noiret) a mis sa femme (Romy Schneider) et sa fille à l'abri dans le château de famille.

 Lorsqu'il les rejoint, c'est pour découvrir qu'elles ont été assassinées par un détachement de SS de la division Das Reich, remontant vers la Normandie.

 Les quelques dizaines de villageois ont été massacrés dans l'église. Se saisissant d'un fusil de chasse caché dans un grenier, et profitant de sa parfaite connaissance des lieux, il entreprend de tuer les SS un à un.

 Le film a été encensé lors de sa sortie. Il est moins apprécié aujourd'hui, du fait de quelques excès mélodramatiques et de la relative invraisemblance du scénario, qui l'ont fait mal vieillir.

 Reste le grand numéro du regretté Noiret. L'histoire est inspirée du drame d'Oradour-sur-Glane, le 10 juin 1944, toute la population d'un village de la Haute-Vienne ayant été massacrée, sans raison connue, par un détachement de SS de la même unité.

 La fin réelle est moins morale que celle du film: le général Lammerding, commandant la division Das Reich, est mort dans son lit en Allemagne; les SS ayant perpétré le crime ont été amnistiés, car il s'agissait pour la plupart de "malgré nous" alsacien

Commenter cet article