Disparition d'Antoine : sept personnes en garde à vue

Publié le par le meusien

La mère de l'enfant, son compagnon et plusieurs de leurs amis sont actuellement interrogés sur les circonstances dans lesquelles l'enfant de six ans et demi a été perdu de vue le 11 septembre à Issoire.

 Sept personnes, âgées pour la plupart d'une vingtaine d'années, ont été placées en garde à vue mercredi à Issoire dans le cadre de l'enquête sur la disparition du petit Antoine, six ans et demi, dans la soirée du 11 septembre dernier

. La mère de l'enfant, Alexandrine B., son compagnon Sébastien R. ainsi que cinq de leurs amis ont été interpellés en début d'après-midi à Issoire et Saint-Hérent (Puy-de-Dôme) par les gendarmes de la section de recherches d'Auvergne.

 Des perquisitions ont par ailleurs débuté en plusieurs points de la ville d'Issoire, où les enquêteurs confient n'avoir plus guère d'espoir de retrouver l'enfant vivant.

 Ces derniers jours, diverses investigations de police technique et scientifiques avaient été menées dans plusieurs habitations occupées par les proches de l'enfant, sans résultat probant.

 Jusqu'à présent, seules deux petites traces de sang dont l'ADN correspond à celle d'Antoine ont été détectées sur un mur de sa chambre, sans que cet élément puisse être interprété formellement. «Elles peuvent fort bien provenir d'un saignement de nez», confiait récemment le procureur de Clermont-Ferrand, Jean-Yves Coquillat. source: "le figaro"

Publié dans actualité -

Commenter cet article