visitez Marseille

Publié le par le meusien

1-pano-vieux-port-nd D. R.
 

Marseille la grisante

Trois cent vingt jours de soleil par an, des côtes d’une beauté exaltante, une culture riche et contrastée, la future capitale européenne de la culture en 2013 se réinvente et affiche sa différence avec une liberté insolente. Visite guidée loin des clichés.

 

On dit que le Marseillais est fier et paresseux, dangereux au volant, mafieux en affaires et hostile à l’égard de toute espèce résidant au nord, c’est-à-dire au-delà de Valence… Ces légendes ont été mises au point par les Phocéens – la communauté de marins grecs qui a fondé Marseille 2 600 ans avant J.-C. – afin de préserver la ville des invasions. Les clichés ont la vie dure. Sous son ciel bleu Klein, la cité phocéenne a toujours fait figure d’éternelle rebelle. Elle échappera au contrôle de Louis XIV, qui en retour fera ériger le fort Saint-Nicolas et son enfilade de canons dirigés vers la ville. Elle donnera son nom à l’hymne de Rouget de Lisle, scandé par les révolutionnaires. La deuxième ville de France offre bien des surprises : sur plus de 60 km de côte, ses quartiers aux ambiances bigarrées s’étirent comme autant de petits villages pittoresques à la croisée de l’Orient et de l’Occident. À mille lieues de la clinquante Côte d’Azur, le dépaysement est total. L’authentique côtoie l’avant-garde, le bout du monde est à portée de main.

Publié dans actualité -

Commenter cet article